Communiquez

Vous avez des questions ou des commentaires à propos du projet Éoliennes Belle-Rivière ou de Val-Éo?  Vous souhaiteriez nous partager vos préoccupations ou obtenir des informations plus détaillées?  Patrick Côté travaille à la conception du projet depuis 2005.  Adressez-lui directement votre message, une réponse vous sera acheminée dans les plus brefs délais.  Notez que les questions et commentaires ainsi que les réponses peuvent être publiés sur le site au bénéfice des utilisateurs,  mais votre nom et vos coordonnées ne seront pas dévoilés.

8 Commentaires

  1. ... dit :

    À quelle distance des maisons se situeront les éoliennes et quelle est la réglementation à ce niveau?

    • Patrick dit :

      La réglementation municipale exige une distance de 500m entre une éolienne et une maison. Toutefois pour notre projet, l’éolienne la plus près est à 670m d’une résidence et il s’agit de la résidence d’un membre. Les autres éoliennes sont à plus de 750m des résidences. La carte d’implantation du projet fournie sur notre site donne la distance avec la résidence la plus près pour chaque éolienne, mais nous pouvons vous fournir la distance spécifique à votre résidence si vous le souhaitez.

  2. ... dit :

    J’ai des craintes à propos du bruit. Quelles sont les études réalisées pour s’assurer que le bruit ne sera pas dérangeant et quelles mesures prendrez-vous si le bruit des éoliennes cause un problème?

    • Patrick dit :

      Tout d’abord nous avons cherché à distancer le plus possible les éoliennes des résidences. Bien que la réglementation municipale exige 500m, nos éoliennes seront à au moins 750m des résidences (sauf une à 670m de la résidence d’un membre). Ensuite, une réglementation existe afin de limiter les niveaux de bruits que l’on peut émettre. La nuit, en territoire rural calme, cette norme limite le bruit à 40 décibels (cette limite est plus élevée en milieu urbain). Un spécialiste en acoustique a simulé le niveau de bruit des éoliennes, en prenant pour hypothèses les pires conditions. Dans le pire des cas, selon les simulations effectuées, le bruit ne dépasserait pas 37 décibels (et il s’agit de la résidence d’un membre de Val-Éo). Nous vous suggérons de consulter les affiches de la soirée porte ouverte, car des informations sont données pour comprendre ce à quoi correspond un niveau de 37 décibels. Nous croyons que ces simulations permettent de prédire avec un bon niveau de certitude que les éoliennes ne provoqueront pas de problème de bruit, mais un suivi sera effectué suite à la mise en service et des mesures seront prises si des problèmes de bruit sont rencontrés.

  3. ... dit :

    Est-ce que le projet éolien peut affecter la valeur foncière de ma résidence?

    • Patrick dit :

      Plusieurs études ont été réalisées dans les dernières années relativement aux parcs éoliens et à la valeur foncière des propriétés résidentielles à proximité. Aucune étude n’a démontré à ce jour de lien significatif entre l’établissement et l’opération d’un parc éolien et la valeur foncière des propriétés environnantes, notamment celles de Hoen et ass.(2010) ainsi que Canning et Simmons ( 2010). Au Québec, les directeurs généraux des municipalités de Cap-Chat, Baie-des-Sables et Carleton, où des parcs éoliens ont été construits, ont confirmé que la présence de parcs éoliens n’a eu aucun impact sur la valeur foncière des propriétés.
      Par ailleurs, selon des sondages réalisés en Gaspésie, la présence de parcs éoliens ne serait pas perçue négativement par la population. Elle ne semble donc pas constituer une source de diminution de l’attrait des résidences pour des acheteurs potentiels. Enfin, selon une étude réalisée en Écosse auprès de 1 800 résidents par Braunholtz (2010), la perception à l’égard des parcs éoliens serait plus favorable pour les résidents qui demeurent à proximité.
      Par ailleurs, les municipalités qui recevront des redevances ont choisi d’utiliser une partie de ces redevances pour mettre sur pied un fond pouvant servir à compenser la perte de valeur foncière des résidences, ce qui peut réduire d’autant les craintes des propriétaires.

  4. ... dit :

    Est-ce qu’il y a des risques de mortalités pour les oies blanches et les bernaches et pourrons-nous continuer de chasser dans ce territoire?

    • Patrick dit :

      Nous avons commandé une revue de littérature internationale auprès de biologistes pour connaitre la situation dans les parcs éoliens établis dans des aires fortement fréquentées par les oies migratrices, ailleurs dans le monde. Les résultats de cette étude indiquent que les oies cohabitent bien avec les éoliennes. Nous avons nous-mêmes fait un voyage pour observer la situation en Allemagne, près de Husum. Nous avons pu observer des voiliers d’oies voler entre les éoliennes et se poser au milieu d’un parc éolien. Donc cet élément ne soulève pas beaucoup de préoccupations. Nous suivrons toutefois la situation attentivement, surtout au cours des premières années d’exploitation.
      Par ailleurs, nous avons mis en place un comité de travail composé de chasseurs et de divers organismes afin d’étudier la question et notamment d’élaborer un protocole permettant de chasser au sein du parc éolien. Les chasseurs pourront maintenir leurs activités de chasses à proximité des éoliennes à condition de participer à une formation afin de s’assurer que des règles précises soient suivies.

Laisser un commentaire


six − = 2